Browsed by
Category: Sport

Basketball, l’ostéopathie au service des sportifs

Basketball, l’ostéopathie au service des sportifs

Le Basketball est un sport collectif bien plus musclé que l’on peut l’imaginer.

Ce sport expose ses acteurs à de multiples contacts source de blessures, ainsi qu’à des sauts, des changements rapides d’appui et de direction.

Quelques pathologies du basketteurs:

Le « knee jumper » :  pathologie du sauteur qui touche le tendon patellaire. Le Basket est un sport de sauts et les genoux sont soumis à de grosses contraintes. Les tendons rotuliens et quadricipitaux supportent mal la pliométrie lorsqu’elle est pratiquée en excès. En effet, à chaque réception de sauts, les tendons freinent l’ensemble musculo-articulaire avec une contrainte de poids d’environ 5 fois celui du corps. Cela crée des tendinopathies « péri-rotuliennes » la douleur étant souvent localisée aux extrémités tendineuses (enthésites) ou dans le corps tendineux.

Les lésions musculaires : le quadriceps (droit antérieur et vaste externe) est le plus frappé. La  » béquille  » représente 25 % de la pathologie musculaire. Cela crée des lésions myo-aponévrotiques de différentes gravité. Attention à la reprise trop précoce. Le risque de rechute est non négligeable si la rééducation et surtout la réathlétisation n’a pas été rigoureuse. Etre vigilant à un hématome intra musculaire ou à une calcification intra musculaire post cicatrisation.

Le « Dunk », mauvais pour le dos : le basket est un sport spectaculaire et le fameux « dunk » fait partie du spectacle. Sa répétition en fait une cause retenue de lombalgies. La proportion des lombalgies (8 à 10,5 %) est loin d’être négligeable : après l’entorse de cheville, les accidents musculaires et l’ensemble des tendinites, elle représente la quatrième cause d’arrêt de l’activité sportive.

L’ostéopathie, un plus pour les sportifs.

L’ostéopathe agit aussi bien en prévention des blessures en réalisant un check-up des joueurs en début de saison, et un suivi des sportifs tout au long de l’année afin de traiter les déséquilibres dûs aux sollicitations quotidiennes des entrainements.

L’ostéopathe agit également dans un but curatif afin d’améliorer la récupération du sportif après une blessure.

Enfin, l’ostéopathie permet également aux basketteurs d’améliorer leurs performances en augmentant leur puissance et leur explosivité par une approche tissulaire, mais aussi en travaillant sur la souplesse articulaire et musculaire, ce qui permet de gagner en aisance et en amplitude.

Opération des Ligaments croisés, optimiser sa récupération

Opération des Ligaments croisés, optimiser sa récupération

Le rôle des ligaments croisés est de stabiliser l’articulation du genou. Mais ces ligaments sont souvent mis à rude épreuve : séjour au ski, rugby, football…

ligaments croisés

 

Lorsque la torsion qui s’exerce sur le genou est trop forte, un des deux ligaments peut se rompre. C’est souvent le cas avec le ligament croisé antérieur. Le sportif ressent un craquement et une douleur aiguë dans le genou. L’articulation n’est plus stable. Souvent le genou gonfle quelques heures après.

Si le ligament est rompu une ligamentoplastie peut être réalisée.

L’intervention la plus courante consiste à prélever une partie du tendon de la rotule pour l’implanter à la place du ligament abîmé. Ce tendon devient alors un ligament actif.

A la suite de cette opération une longue période de rééducation encadrée par un kinésithérapeute s’impose au sportif avant de pouvoir reprendre le sport, afin que le genou retrouve sa stabilité et ses amplitudes articulaires.

Cependant malgré, la rééducation et le repos, un léger flexum du genou peut subsister et des douleurs profondes peuvent persister.

L’ostéopathe pourra donc travailler en parallèle avec le kinésithérapeute afin d’optimiser la récupération post opératoire.

En effet, l’ostéopathe va travailler sur la rééquilibration des tensions réciproques des ligaments et tendons du genou afin qu’ils puissent contrôler et accompagner la mobilité globale du genou.

Libérer les structures ayant une influence sur les muscles permettant la mobilité du genou.

Vérifier que les ménisques et autres structures environnantes sont libres et mobiles et que toutes ces structures fonctionnent en phase car elles sont interdépendantes.

Selon les cas, une ou plusieurs séances peuvent être nécessaires.

En savoir plus : Allo docteur vidéo

CrossFit et Ostéopathie

CrossFit et Ostéopathie

Le crossfit est un sport très complet permettant le développement de diverses qualités : l’agilité, l’équilibre, la vitesse, la puissance, la précision, la résistance, la coordination, la flexibilité, la force et le cardio.

Le crossfit permet d’améliorer de façon générale sa condition physique grâce à l’exécution de mouvements fonctionnels et pluri-articulaires.

Cependant, suite aux entrainements intenses des douleurs peuvent apparaître. Douleurs lombaires suite au port de charges, douleurs d’épaule après des tractions…

L’ostéopathie va permettre de rééquilibrer les tensions musculaires et de libérer les restrictions de mobilité mise en place afin de diminuer ou supprimer les douleurs persistantes, améliorer l’état général du sportif et permettre à celui-ci d’augmenter ses performances.

 

 

Pourquoi consulter un ostéopathe avant la reprise du sport?

Pourquoi consulter un ostéopathe avant la reprise du sport?

Les beaux jours arrivent, je me remets au sport !

Durant la période hivernale, nombreux sont ceux qui arrêtent le sport et reprennent leurs activités aux beaux jours (footing, crossfit, musculation, fitness, VTT, golf…).

Néanmoins, la reprise peut s’avérer difficile.

Lors de tout sport, les articulations, les muscles, les ligaments et les viscères sont sollicités. Durant la période d’arrêt, des “blocages” et des “tensions” ont pu se mettre en place, entrainant des pertes de mobilité d’une ou plusieurs structures.

A la reprise du sport, ces pertes de mobilité peuvent entraîner un déséquilibre de l’état de santé du sportif, allant de la simple contracture à la douleur chronique.

Il est donc recommandé de consulter un ostéopathe à titre préventif avant la reprise de l’activité, afin de rééquilibrer les différentes structures et d’éviter les blessures dès les premières séances de sport.

Ainsi, vous commencerez la saison sans risque, tout en vous faisant plaisir.

Entorse de la cheville et ostéopathie

Entorse de la cheville et ostéopathie

L’entorse de la cheville est une lésion qui survient la plupart du temps dans un mécanisme de torsion, qui associe un mouvement de flexion plantaire à un mouvement d’inversion du pied. Lors de ce mouvement les ligaments sur le côté externe de la cheville sont étirés et peuvent aller jusqu’à la rupture dans le cas d’entorse grave. (Il existe également des entorses des ligaments interne de la cheville.)

Les symptômes de l’entorse:

  • Douleur face externe de la cheville le plus souvent.
  • Gonflement autour de l’articulation voir présence d’un hématome (œuf de pigeon).
  • Douleur à la palpation.
  • Difficulté à la marche suite au traumatisme
Quels sont les premiers gestes à effectuer en cas d’entorse ?
  • Glacer afin de diminuer l’inflammation.
  • Surélever la cheville afin de réduire l’effet de gonflement.
  • Arrêter le sport et se mettre au repos.
  • Consulter le médecin afin de mettre en place une rééducation.
En l’absence de traitement ou si le traitement est mal conduit la cicatrisation du ligament ne se fera pas correctement et pourra conduire à l’apparition d’instabilité chronique de la cheville par laxité ligamentaire ou à l’apparition d’une synovite chronique qui donnera des chevilles douloureuses durant 5 à 6 mois.
Pourquoi consulter un ostéopathe?
L’intervention d’un ostéopathe est indispensable au bon rétablissement de l’articulation et surtout à une diminution du risque de récidive.
 Le traitement ostéopathique va permettre de restituer une bonne mobilité articulaire, ce qui va permettre une bonne récupération de la cheville.
L’ostéopathe va utiliser des techniques douces et adaptées à la gravité de l’entorse. De plus, le praticien va étudier si d’autres mécanismes posturaux ont pu être engendrés par l’entorse.
Le traitement ostéopathique ne remplace pas la rééducation avec le kinésithérapeute, il est complémentaire, il permet d’optimiser la rééducation.

 

 

Ultra-Trail et Ostéopathie

Ultra-Trail et Ostéopathie

PHYSIOLOGIE DU TRAILEUR:

La grande majorité des Ultra-Trails s’effectue en montagne. Le dénivelé positif (ascension) demande au coureur des qualités musculaires concentriques couplées une bonne VO2max et une bonne gestion du coût énergétique pour gérer l’ascension le plus efficacement possible. En dénivelé négatif (descente), les appuis sont plus lourds, plus cassants, plus traumatisants. Le travail excentrique met les fibres musculaires à rude épreuve. Cela majore le risque de d’inflammation provoquées par le travail de freination en descente qui provoque de fortes tensions, vibrations et échauffements sur les tendons et fascias. Le pied attaque la descente en flexion plantaire (pointe de pied orienté vers le bas) sur des terrains accidenté ou la vigilance est de mise à tous les appuis. et majore le risque d’entorse. Le travail technique du pied, par des exercices adaptés, est primordial.

Cliquez ici pour lire la suite

Sourd Marine Ostéopathe, Muret

Périostite Tibiale, halte au pas! Prise en charge et traitements

Périostite Tibiale, halte au pas! Prise en charge et traitements

La périostite tibiale (PT) … Qui n’a jamais un jour ressenti cette petite douleur insidieuse s’installant sur l’avant du tibia pendant les entraînements ? Cette sensation de brûlure, de congestion empêche à terme de faire un pas de plus.

La PT se caractérise par un syndrome inflammatoire douloureux au niveau de la face interne et/ ou médiale du tibia.

Certaines déformations de la jambe ou du pied peuvent favoriser l’apparition de cette pathologie dont le déclencheur principal reste la pratique intensive ou chaotique d’activités sportives.

Cliquez ici pour lire la suite

Sourd Marine Ostéopathe, Muret